Dossier médical Karkanos Greyford

Dossiers médicaux, inventaire des plantes et des potions de l'unité.
Répondre
Avatar du membre
Alphyn Zeff
Messages : 162
Enregistré le : ven. janv. 04, 2019 6:58 pm

Dossier médical Karkanos Greyford

Message par Alphyn Zeff » lun. mars 11, 2019 7:58 pm

Dossier médical de Karkanos Greyford, Recrue de la Grisegarde.

Prénom : Karkanos
Nom : Greyford
Race : Worgen
Genre: Homme
Age : 25 ans
Statut civil: Célibataire
Taille: 1 mètre 73 (humain) / 1 mètre 79 (worgen)
Poids: 73Kg (humain) / 90 kg (worgen)
Couleur de peau : Mate (humain), Noire (Worgen).
Couleur de cheveux : Brun
Couleur des yeux : Bleus
Vision (port de lunette) : Excellente
Gaucher ou droitier : Droitier
Sait nager : Oui

Statut physique:
- Malédiction worgen.
- Constitution physique normale
- Cicatrice sur le pectoral droit, causée par le tranchant d'une lame.
- Cicatrice sur le mollet gauche, causée par une flèche. Cautérisation.
- Stigmates d'un début de gangrène (traitée par des asticots qui ont mangé la chair putréfiée) sur l'avant-bras gauche, les poils ne poussent pas sur la zone touchée.


Statut mental:
- A appartenu au Culte du Loup.
- Survie seul dans la nature pendant de nombreux mois, tendance à la paranoia.



Moi, Alphyn Zeff, atteste de la véracité de ces informations en tant que médecins apothicaire sur mon honneur et mes compétences.

Alphyn Zeff, Médecin de la Grisegarde.
"Je l'ai aidé parce qu'il avait besoin de moi."

Avatar du membre
Callista Hailey
Messages : 24
Enregistré le : ven. févr. 22, 2019 4:15 pm

Re: Dossier médical Karkanos Greyford

Message par Callista Hailey » mer. mars 13, 2019 6:54 pm

Le 13/03/39 :

Suite à une chasse, la recrue s'est présentée à l'infirmerie avec :
  • Trace de coups sur le museau ;
  • Griffures dans le dos.

Ont été réalisés les soins suivants :
  • Désinfection des plaies ouvertes ;
  • Utilisation de la Lumière pour soigner les plaies en profondeur ;
  • bandages du dos pour éviter que les vêtements frottent sur les zones douloureuses.
A vérifier d'ici deux jours.
"Le monde est bien plus large qu’une âme solitaire ; et bien que le monde puisse changer une âme en une journée, il faut beaucoup plus de temps pour changer le monde."

Avatar du membre
Caithness Beaupré
Messages : 90
Enregistré le : dim. janv. 06, 2019 8:12 pm

Re: Dossier médical Karkanos Greyford

Message par Caithness Beaupré » mer. avr. 17, 2019 5:14 pm

Fichier : Ajout au dossier de la recrue Karkanos Greyford

Date : 17e jour du mois d'avril de l'an 39

Lieu : Boralus, Rade de la Tiragarde, Kul Tiras

Origine de la procédure : Demande motivée par le Lieutenant Sorensen.

Nature de l'intervention : Examen préliminaire

Classement : Commandant et Officiers de la Compagnie.



Rapport d'observation :

La recrue Karkanos Greyford présente des signes d'hyper activité depuis plusieurs jours, ce qui, lié à son comportement lors de la soirée de relâche en date du 16 avril , a incité le lieutenant Sorensen à le conduire à la caserne de campagne afin d'en savoir un peu plus sur la nature des troubles qui l'agitaient, de la bouche même de l'intéressé. Celui ci a alors fait part des douleurs dont il est la proie, ainsi que d'un problème au niveau de son cœur, et ce, depuis au moins deux semaines.

Le lieutenant m'a alors demandé de procéder à l'examen de la recrue, afin de déterminer, si possible, la nature et la profondeur du mal, ainsi que pour éliminer certaines pistes plus préoccupantes.

Physiquement, le corps de la recrue est un livre qui raconte les nombreuses épreuves qu'il a du endurer jusqu'à maintenant, et dont le rapport initial lors de son incorporation fait mention avec précision. Afin d'écarter tout problème de ce côté là, j'ai procédé à un nouvel examen, afin de voir si une blessure, ancienne ou récente, présentait des signes d'infection, mais ce n'est pas le cas.

En parlant avec la recrue, il est apparu que les douleurs se concentrent autour de la main droite et du cœur. Ce dernier se met parfois à battre de façon désordonnée, accompagnée d'une douleur semblable à, je cite, "l'étreinte d'un roncier, avec les piquants" sans qu'il soit possible pour le moment de relier ces crises de tachycardie à une cause précise. L'examen des lignes vitales montrent cependant une altération de la circulation dans la région, la douleur irradiant alors jusque dans la main. Celle ci est alors prise de tremblements et de spasmes, qui peuvent durer plusieurs minutes et s'espacer de quelques heures. Il est à noter que si le cœur influence la main, celle ci peut aussi se mettre à trembler sans que le cœur se soit emballé.

En discutant avec la recrue, il est apparu que ses symptômes datent d'au moins deux semaines, peut être trois. Or, c'est à cette date que son demi frère a fait irruption dans sa vie, avec notamment l'incident de la fiole contenant, je cite, "du Sable Bleu", une sorte de poudre qui a valu à son porteur des ennuis avec la justice, et notamment un séjour dans les geôles de la caserne. Point à considérer : bien qu'il ait effectivement tenu la fiole dans sa main droite, d'autres grisegardes en ont fait autant, sans présenter les mêmes symptômes jusqu'à maintenant. Un échantillon du produit ayant été conservé à la maison-mère de Hurlevent, il faudra procéder à un examen de la substance pour écarter ou affirmer quoique se soit à ce sujet.

Autre élément, mentionné dans le dossier de la recrue, son ancienne appartenance au Culte du Loup, dont on sait les ravages qu'il a pu causer sur la population worgen en Norfendre. L'initiation se faisant en absorbant le "sang d'Arugal" (qu'il s'agisse de sang réel ou d'une substance chargée de rendre les sujets plus dociles et réceptifs) il est possible qu'il s'agisse aussi des effets d'une forme de sevrage, même si le fait qu'il survienne après autant de temps et une telle violence semble peu probable. Par contre une interaction entre le "Sable bleu" et un processus déjà en cours chez la recrue est une piste plus envisageable. J'ai pris la liberté d'écrire à Sir Evgueny Tharlson, qui réside à Boralus, afin d'avoir plus d'informations sur les rites du Norfendre, sans mentionner le cas qui motive une telle demande pour le moment.

Dernier point : la recrue peut avoir été la cible d'une forme de malédiction, dont les effets seraient décelables physiquement, mais qui nécessiteraient l'intervention d'un spécialiste en la matière. La 7e Légion disposant d'individus experts dans le domaine, je peux également prendre contact avec eux, ou bien laisser cette procédure à votre discrétion.

Enfin, il est important ici de dire que la recrue, par deux fois, a affirmé ne pas avoir pris de substances controversées, même lors de l'incident avec son frère. Je le pense sincère, mais il peut également avoir été abusé.



Recommandations :

A la vue des différents points, la recrue doit faire l'objet d'un suivi particulier :
- Sans assurance aucune concernant l'origine du mal, un traitement palliatif est administré pour réduire la douleur et la fréquence des crises. Aucun médicament ne sera prescrit pour le moment afin de ne pas augmenter le risque d'interaction qui pourrait nuire à la santé de la recrue, plus que ce n'est déjà le cas. Il est probable que sa forme worgen lui offre une plus grande résistance aux effets de son mal, et cela a pu retarder l'apparition des symptômes qui nous auraient autrement alarmés bien plus tôt chez un sujet humain. Je préconise donc de ne pas l'inciter, jusqu'à nouvel avis, à prendre forme humaine.

- Enfin, bien que son usage doive être modéré, j'ai autorisé la recrue à fumer la pipe, activité qui lui apporte apaisement et calme, au moins pour un temps.




Moi, Caithness Beauré, atteste de la véracité de ces informations en tant que membre du corps médical de la Grisegarde, sur mon honneur et mes compétences.
Je ne suis pas une louve, je suis une mère.

Avatar du membre
Caithness Beaupré
Messages : 90
Enregistré le : dim. janv. 06, 2019 8:12 pm

Re: Dossier médical Karkanos Greyford

Message par Caithness Beaupré » dim. mai 26, 2019 1:02 pm

Rapport de suivi médical
Date : 25/05/39


Nom du patient : Karkanos GREYFORD


Nature de l'intervention : Consultation


Observations :

  • Le pelage du patient a pris une couleur claire, entre le blanc et le gris clair, sur la majeure partie du corps. Deux hypothèses pour expliquer ce phénomène :
    - Le passage par différents états (mort imminente, coma, voire hibernation) a obligé le corps du patient a mobilisé toutes ses ressources à la survie des organes vitaux, mettant en repos des fonctions moins essentielles comme la coloration des poils. La nature magique des worgens a peut être également une influence sur ce processus. C'est actuellement l'hypothèse jugée la plus probable, étant donné que le pelage commence à repousser avec sa couleur naturelle, au moins dans la région du dos.
    - Le changement brusque de coloration du pelage peut aussi indiquer des faiblesses au niveau du cœur ; le sujet ayant déjà été suivi pour des douleurs cardiaques, il convient de ne pas écarter cette hypothèse.
  • Le patient présente également des signes d'autophagie : il s'est en effet réveillé avec un doigt de la main en particulièrement mauvais état, et il ne fait aucun doute, à la vue des traces de dents et de ses déclarations, qu'il s'est auto mutilé pendant la nuit. Ce genre de comportement est généralement observé chez les individus présentant des signes d'anxiété et de stress et incapable de canaliser ou de verbaliser leur souffrance. Avec les antécédents du patient, cette hypothèse est privilégiée pour le moment, même si des effets secondaires lié à un ancien conditionnement ou les résurgences d'images du passé, à la suite de son déplacement en Norfendre avec le lieutenant Sorensen, ne sont pas à écarter non plus.

Soins apportés :

  • Le pelage devrait repousser avec sa couleur naturelle au fil des semaines ; un régime alimentaire varié et équilibré est néanmoins prescrit afin d'aider le processus, ainsi que la poursuite d'une hygiène régulière (bain pour évacuer les poils blancs et permettre la repousse des poils noirs)
  • Le doigt abimé a été désinfecté, un baume a été appliqué pour accélérer la régénération des tissus, et un bandage posé pour protéger l'ensemble. A changer tous les jours jusqu'à guérison complète.
  • Un suivi psychologique est mis en place pour accompagner le patient à gérer les troubles dont il fait l'objet. Il est encouragé à poursuivre dans la voie qu'il a choisi, à savoir l'ingénierie, sous réserve de prendre les précautions élémentaires pour sa sécurité (une prise de contact avec son instructeur est nécessaire)

Avis : Une nouvelle séance de suivi est d'ores et déjà prévue. La recrue est déclarée apte au service dans la mesure où elle suit son traitement.
Je ne suis pas une louve, je suis une mère.

Répondre