Correspondance avec le Haut-Commandement

La Grisegarde est envoyée en Kul'Tiras pour arrêter la bande de Bill Butcher et récupérer une précieuse cargaison soutirée au front d'Arathie.
Répondre
Avatar du membre
Bartholomew Swett
Messages : 82
Enregistré le : mar. janv. 08, 2019 2:27 pm
Contact :

Correspondance avec le Haut-Commandement

Message par Bartholomew Swett » lun. avr. 15, 2019 4:41 pm

Sur deux parchemins cornés et tâchés d'encre au pied, Swett rédigea deux plis à l'intention de leurs supérieurs. Tandis que le premier annonçait une cargaison particulière et un voyage à Noirmada, le second s'adressait directement à Thazar Grimonce.

Grimonce,

Je vous écris afin de vous prévenir d'une livraison particulière à votre intention, effectuée par le grand timonier Jody Noirmada.

Nous avons en ce soir du quatorzième jour du quatrième mois, trouvé l'une des planques de la Cohorte Sauvage via les indications du jeune Sullivan. Cette grotte abrita quelques semaines plus tôt la bande de Bill Butcher, fait attestable par les morceaux du cadavre du Dr. Strauss, ainsi que d'une lettre de Blake Auron à sa fille. Nous pouvons donc établir que l'une des cibles est définitivement hors-jeu.

Outre la bande, elle fut également la cachette idéale de l'une des caisses d'azérite subtilisées au front d'Arathie. Malheureusement, une famille de yéti est tombée dessus bien avant nous, de même que sur Strauss, à en juger par le haut-de-forme trouvé dans les entrailles de la mère. Je dis bien mère car il est question ici de ses petits. La femelle a mis bat quelques semaines en amont, après s'être repue de la caisse d'azérite. Son corps scintillait de l'intérieur et sa force était colossale. Les petits, au nombre de deux, sont ainsi nés atteint d'une mutation toute particulière ayant altéré leur apparence, et sans doute aussi leurs capacités physiques et cognitives. Afin de ne pas les laisser dans la nature où ils deviendraient dangereux ou mouraient inutilement sans leurs parents, nous avons fait le choix de les prendre avec nous pour vous les envoyer afin que vous puissiez les étudier, et notamment étudier leurs mutations. Ne craignez rien pour votre intégrité physique, ils ne se comportent pas de façon bien différente des rejetons humains, et sont assez amicaux.

Jody Noirmada recevra son pli quelque temps avant vous, aussi il est probable qu'elle soit déjà en route lorsque vous me lirez.

Respectueusement,
Image

Avatar du membre
Malivert Rouillevent
Site Admin
Messages : 62
Enregistré le : jeu. janv. 03, 2019 11:45 pm

Re: Correspondance avec le Haut-Commandement

Message par Malivert Rouillevent » mer. avr. 17, 2019 4:01 pm

Image Bartholomew,

J’ai bien reçu votre missive ainsi que les caisses transportant les jeunes yétis que vous m’avez fait parvenir pour étude. Je dois dire que j’ai été particulièrement impressionné par les transformations opérées par l’azérite sur ces animaux. J’ai tout d’abord pensé que leur couleur brillante était la résultante de trop nombreux contacts directs avec l’azérite mais c’est bien leur épiderme lui-même qui semble rendre cette brillance caractéristique. Aussi, je crois que l’azérite laisse des traces durables dans le système sanguin, et qu’il se forme un dépôt irréversible - si l’on peut dire - sur les sujets qui en ingèrent en trop grande quantité.

Mes observations ne s’arrêtent pas là puisque j’ai demandé à M. Tuboeuf de capturer quelques jeunes yétis “sains” de la même espèce et de la même région afin de comparer les spécimens entre eux. Vous savez comme à cet âge ces animaux sont friands de jeux et à quel point il aiment porter divers objets à leur bouche. Aussi, j’ai pu facilement leur faire réaliser une série de tests “d’aptitudes physiques” et je puis affirmer formellement et avec des résultats chiffrés tout à fait précis que les yétis ayant ingéré de l’azérite ont une puissance musculaire décuplée à tout point de vue. Non seulement ils sont deux voire trois fois plus forts qu’un spécimen du même âge et de la même corpulence, mais ils sont aussi nettement plus endurants et bien plus motivés à l’effort.

Je me suis ensuite procuré vos résultats d’analyse à partir des échantillons restant d’Anna Thorne, ainsi que le morceau de palais prélevé sur le corps afin d’étudier les traces laissées par l’azérite dans l’organisme. Pour ce faire, j’ai malheureusement dû sacrifier un des jeunes yétis que vous m’aviez fait parvenir et procédé à son autopsie. Il semble que l’azérite laisse bien des traces similaires partout dans les organes et ce, en profondeur, traces que l’on retrouve également sur le palais d’Anna Thorne. Je puis donc conclure raisonnablement que le poison ingéré par les Trolls de Hautebrande, par Anna Thorne et par les sujets rencontrés à Tel Amyr contient bien de l’azérite. Cette azérite décuplerait la puissance proportionnellement aux capacités initiales de l’individu.

Cela étant, la couleur brillante des yeux n’a rien de comparable avec le voile blanc des globes oculaires des sujets ayant ingéré le poison. Je peux donc affirmer que l’azérite n’est pas responsable de ce symptôme en particulier. Il semblerait - à mon avis - que c’est bien la tombeline seule qui provoque cet effet secondaire. J’espère que ces éléments pourront vous aider dans vos investigations futures, je les trouve personnellement très encourageants - bien qu’inquiétants.

Thazar Grimonce
Maître de Recherches de la Maison Grisetête
Image PS 1 : Cela étant, je ne comprends pas bien pourquoi Althus Vilcreux volerait de l’azérite alors que la Horde en possède déjà. S’il ne puise pas dans les réserves de la Reine Banshee, peut-être travaille-t-il pour son propre compte ou pire, pour celui d’un autre particulier dont nous ignorons l'existence ?

PS 2 : Je vais m’occuper de la demande que vous m’avez faite concernant les Montagnards, je vous tiendrai au courant dès que j’ai des nouvelles.

PS 3 : J’espère que le logement de Boralus vous convient. M. Laverny souhaitait vous faire héberger dans un endroit bien plus modeste mais j’ai pensé qu’après les épreuves de Tel Amyr, vous apprécieriez le confort d’un hébergement plus cossu. Il faudra par contre que je contacte Jody Noirmada pour faire passer vos notes de frais récentes… Auquel cas, M. Laverny aura sûrement quelque chose à redire concernant vos dépenses de restaurant.

Répondre